En cette ère numérique qui voit le volume et la valeur des données croître de jour en jour, il est de plus en plus complexe de gérer les données disponibles. Ainsi, deux des principaux défis auxquels font face les dirigeants d’organisations consistent à savoir comment gérer l’utilisation et la valeur de leurs actifs de données de façon optimale et de déterminer les meilleurs professionnels pour assumer cette responsabilité.

Le rôle du directeur des données a suscité de nombreux débats récemment. À la base, on s’entend sur le fait qu’une personne doit s’assurer que les données d’une organisation sont générées, stockées, protégées et utilisées de façon optimale et en conformité avec les plus récentes réglementations sur la protection des données et de la vie privée. Mais la situation est plus complexe. 

Nous ne traiterons pas de la question à savoir combien de hauts dirigeants devraient se partager la direction d’une organisation. Nous nous interrogerons plutôt pour savoir s’il devrait y avoir un ou plusieurs dirigeants responsables des données et de l’analyse et de quels services d’une organisation ces fonctions devraient relever. 

Les experts de CGI, ainsi que les experts de l’industrie, sont d’avis que le directeur des données (ou un rôle équivalent) est essentiel pour la plupart des organisations, et que la personne exerçant cette fonction devrait être un partenaire collaboratif et indépendant à la fois du service informatique principal et des différentes fonctions d’entreprise.

Pour tirer le meilleur profit des données pour l’ensemble de l’organisation, il est nécessaire de collaborer, voire de négocier, avec chacun des services, sans être tributaire de l’un d’entre eux.

Il est essentiel d’avoir une connaissance de l’ensemble des activités de l’entreprise. Autrement, vous risquez :

  • de créer un cloisonnement des données puisque chaque service contrôle les siennes et, dans le pire cas de figure, peut aller jusqu’à refuser de partager les données qu’il « possède » pour profiter au reste de l'entreprise;
  • de générer une gestion onéreuse et inefficace des données;
  • de ne pas tirer pleinement parti de la valeur des données;
  • de ne pas vous conformer aux réglementations et aux lignes directrices en matière de confidentialité, de protection et d’utilisation des données.

Selon notre expérience, l’usage analytique des données fait partie des principales sources de conflits entre les fonctions d’entreprise et les services en TI. La gouvernance des données est une fonction qui exige l’homologation d’un dirigeant attitré pouvant faire le pont entre les fonctions d’entreprise et les TI tout en ayant l’autorité sur l’ensemble des services en ce qui a trait à la gestion des données. Ce rôle vient avec son lot de défis et rend la gestion des données en tant qu’actifs plus essentielle que jamais pour l’ensemble de l’organisation.nge

Learn more about Diagnostic image exchange

Le besoin d’exploiter la valeur des données fait toujours partie des cinq priorités d’affaires des clients ayant participé au programme La voix de nos clients, comme révélé dans le rapport CGI Global 1000. À cet état de fait s’ajoutent l’engouement constant ainsi que l’accélération du changement des technologies et des réglementations en matière de données. Il n’est pas surprenant que les dirigeants de ces domaines soient confrontés à des pressions grandissantes de la part de leurs partenaires, qui ont d’immenses besoins en matière de données, comme illustré sur le diagramme de droite.

La gestion des attentes est une responsabilité de taille pour le dirigeant en chef des données et de l’analyse, et comprend :

  • l’assise d’une autorité affirmée pour la prise de décision au sujet des données;
  • la mise en place des changements requis pour optimiser la valeur des actifs de données de l’entreprise;
  • la gestion de l’innovation, du changement et de la monétisation des données.

Donc, qui a besoin d’un directeur des données? De plus en plus d’organisations possèdent un nombre massif de données et s’orientent en fonction de celles-ci. Il y a quelques années, nous considérions que les secteurs offrant des services directement aux consommateurs, tels que les services bancaires de détail et les télécommunications, possédaient un grand nombre de données et avaient besoin de directeurs des données. Aujourd’hui cependant, les données issues des transactions, des capteurs, des appareils, des médias sociaux et de la documentation sont accessibles à tous. Par conséquent, toutes les organisations possèdent un grand nombre de données et peuvent tirer parti de l’analyse. La nomination d’un directeur des données ou d’un professionnel équivalent à la direction peut donc être bénéfique à toutes.

Modèle organisationnel axé sur la gouvernance des données

Quel que soit leur titre ou leur échelon, CGI a recours à l’approche Data2Diamonds pour aider les experts à la direction des données à assurer une gestion et une gouvernance efficaces des actifs de données, et de permettre à leur organisation de tirer pleinement parti de ces actifs. 

À propos de l’auteur

Matt Kuckuk

Cross-industry practice leader, CGI digital insights

Matt has more than 25 years of experience applying analytics and business intelligence to solve business problems and create insights for clients across industries. He has led practice teams in CGI and other companies, delivering large-scale and innovative solutions, and consults with clients on big ...

Ajouter un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Règle de modération du blogue et conditions d'utilisation