La transformation numérique, également appelée industrie 4.0, industrie intelligente et fabrication intelligente, est au sommet des priorités des dirigeants. Une telle transformation stimule l’innovation en matière de nouveaux produits et services, de transformation numérique des processus et de création de nouveaux modèles et écosystèmes d’affaires. Bien qu’elle soit intéressante, cette quatrième vague comporte également son lot de défis importants pour les fabricants. Les activités des entreprises et la chaîne d’approvisionnement se retrouvent plus vulnérables aux cybermenaces.

Durant la pandémie de COVID-19, la cybersécurité a fait l’objet d’une attention particulière. En réponse à la crise, de nombreux fabricants ont adopté le télétravail pour assurer la santé et la sécurité de leurs employés ainsi que la continuité de leurs activités. Toutefois, ce changement les a rendus plus vulnérables pour les auteurs de cyberattaques, qui cherchent activement à tirer profit de cette période incertaine.

Depuis plusieurs années maintenant, la cybersécurité est une considération absolument essentielle pour les entreprises numériques et doit se retrouver dans la mire du conseil d’administration. Le Baromètre mondial CGI 2020 1 révèle qu’il existe un lien étroit entre la transformation numérique et la sécurité de l’information et des opérations au sein de l’organisation. Toutefois, 69 % des dirigeants du secteur manufacturier interrogés affirment qu’ils doivent composer avec des défis liés à la cybersécurité lors de la mise en oeuvre de leurs stratégies de transformation numérique, comparativement à 59 % en 2019.

Dans le présent document, nous mettons l’accent sur les cyberrisques auxquels sont confrontées les activités manufacturières et les usines, les systèmes de contrôle industriel (SCI) et les appareils industriels connectés. Selon les meilleures pratiques de l’industrie et la vaste expérience de CGI dans le domaine, nous offrons une méthodologie permettant d’évaluer et de sécuriser l’environnement de la technologie opérationnelle. Nous recommandons également aux dirigeants, aux directeurs d’usine et au personnel des opérations des moyens efficaces d’évaluer la complexité et la vitesse croissantes des risques de cybersécurité au sein des environnements de l’industrie 4.0, et de s’y préparer.